La renaissance de Realta : 2009-2016

La formation actuelle de Realta est une re-création du groupe celtique qui a fait vibrer les scènes et les podiums des festivals et fêtes diverses dans les années 1990 et 2000. Comme à l'origine, les voix se rencontrent avec chaleur, au travers de chansons traditionnelles ou de compositions originales dans un style celtique. A l'occasion de ce nouveau départ en 2009, le groupe s'est concentré sur une formation folk celtique plus resserrée, d'abord en duo, puis en trio, voire quatuor. Au hasard des concerts, il retrouve son public passé, enrichi d'une nouvelle génération de spectateurs attirés par le retour en force de la musique celtique.

En constante écoute de l'air du temps, le groupe propose une instrumentation nouvelle dans l'histoire du groupe : Le chanteur-guitariste est maintenant accompagné par une altiste-chanteuse. D'autres instrumentistes ont participé à cette phase de l'aventure : violoncelliste, violoniste, flutiste, percussionniste. Ils sont prêts à reprendre la route de temps en temps.

groupe celtique sur scène : chanteur-guitariste, violonniste, violoncelliste

Les origines : 1993-2007

Dès 1993, un choix dynamique de reprise de chansons de marins, des chant et déchant bretons, et des chants de pubs irlandais rend ce groupe indispensable dans les bars et crêperies, de Touraine, de Vendée, et bientôt partout en France.

Le cocktail chant en français/chant en anglais/instruments traditionnels/percussion leur attire la sympathie du public et déclenche toujours une ambiance survoltée lors de leurs apparitions. C'est l'époque de la cassette Realta, en 1995, tirée à 300 exemplaires, puis le cd du même titre bien qu'avec des morceaux différents. Il sera vendu à 3000 exemplaires malgré l'absence de distributeur.

Devant la demande croissante, en particulier dans les salles et festivals, Realta s'enrichit d'un batteur, faisant glisser l'esthétique des arrangements du folk celtique vers la limite du rock celtique. Ses musiciens se lancent de plus en plus dans la composition. Ils sortent donc un troisième album, Triskel fléché en 2001, vendu à 3 000 exemplaires également. C'est cette formation qui deviendra professionnelle pour répondre au grand nombre d'engagements.

groupe celtique sur scène

C'est l'époque des plus belles scènes, premières parties de Tri Yann, festivals les plus importants dans le monde celtique, comme le Festival Interceltique de Lorient en 1998. C'est aussi l'époque de la grande aventure humaine des tournées, des fêtes, et des projets fous, comme un concert avec orchestre.

Un remaniement les mène à leur formation la plus étendue : 7 musiciens. La rythmique basse-batterie-guitare électrique est résolument rock, avec une forte présence des instruments traditionnels (biniou/bombarde/veuze/flutes irlandaises/bodhran) qui donnent cette chaleur si humaine.

Après des choix de vie et artistiques, ils présentent une version en trio celtique avec accordéon de 2005 à 2007, qui fait la part belle aux chants en kan ha diskan entre Fred et Manu.

Une expérience de formation plus restreinte (quatuor puis trio) permettra aux musiciens les plus motivés de vivre de belles expériences et de proposer de nouvelles chansons dans des lieux d'animation au milieu des années 2000, avant une pause d'un an pour se ressourcer.